5 décembre 201711:07

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors de la réunion plénière de la Conférence des ministres des Affaires étrangères des États de la mer Caspienne, Moscou, 5 décembre 2017

2337-05-12-2017

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Chers collègues,

Je voudrais vous saluer chaleureusement à l'occasion de cette nouvelle réunion de la Conférence des ministres des Affaires étrangères des États de la mer Caspienne. C'est un format de rencontre régulier - nous nous réunissons pour la septième fois au niveau des chefs de diplomatie en seulement quelques années.

Nous sommes satisfaits du fonctionnement du mécanisme de coopération du "quintet caspien" qui est ouvert, basé sur l'équité et le respect réciproque. Nous évoquons toutes les questions qui surviennent et cherchons ensemble les solutions optimales.

Un système de dialogue à plusieurs niveaux et solide a été créé et fonctionne, qui aide à maintenir dans la région caspienne une atmosphère de bon voisinage et d'entente. Comme je l'ai dit, les rencontres des chefs d’État et des ministres des Affaires étrangères sont régulières, les plate-formes sectorielles travaillent efficacement. Il faut noter en particulier l'activité du Groupe spécial de travail pour l'élaboration de la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne au niveau de nos adjoints, le travail de la Commission intergouvernementale pour la préservation et l'usage rationnel des ressources biologiques, ainsi que l'activité du Comité pour l'hydrométéorologie.

Nous saluons les efforts des régions caspiennes de nos pays visant à élargir les contacts directs. Nous accordons beaucoup d'importance au dialogue entre les services de défense et de police, ainsi qu'entre les services de sauvetage. Nous souhaitons que l'efficacité de l'activité de protection de la nature que nous partageons soit renforcée.

L'agenda de la Conférence d'aujourd'hui est très chargé. De nombreux sujets à évoquer se sont accumulés depuis notre dernière réunion, en juillet 2016 à Astana.

Nous voudrions voir comment avance le travail au niveau de nos experts pour l'élaboration de la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne.

Nous partons du fait que les négociations sur ce document s'achèveront pour le prochain et 5e sommet de la mer Caspienne au Kazakhstan, et que le "quintet caspien" obtiendra des fondations juridiques solides permettant d'atteindre un niveau de coopération plus élevé.

Hormis le thème du statut juridique, nous devons soulever aujourd'hui les aspects pratiques de la coopération entre nos cinq pays dans le domaine économique, des transports, l'environnement et la sécurité dans la région caspienne.

Il est important de tout faire pour que les résultats de notre réunion contribuent à une bonne préparation de la réunion des chefs d’État.

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche