29 septembre 201716:48

Allocution d'ouverture du Ministre russe des Affaires étrangères Serguei Lavrov lors de sa rencontre avec les experts américains menés par Dimitri Simes

1835-29-09-2017

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Cher Dimitri,

Chers collègues,

Nous sommes ravis de cette nouvelle possibilité de parler à des représentants éminents de la communauté américaine de politologie.

Je sais que vous êtes venus à Moscou notamment pour prendre part à la conférence organisée par le MGIMO et le Center for the National Interest consacrée aux relations russo-américaines. Nous sommes ravis de voir qu'outre les autorités du pays, il existe aux États-Unis d'autres acteurs intéressés par le développement de ces rapports. Nous sommes ouverts à toutes formes de partenariat mutuellement avantageux - ce que nos partenaires américains savent parfaitement.

Nous comprenons très bien l'anomalie formée dans l'espace politique américain suite aux résultats des élections - que le Parti démocrate n'arrive toujours pas à accepter. Nous nous opposons aux tentatives de faire croire que la Russie est impliquée dans tous les événements négatifs aux États-Unis. A mon avis, tout homme de bon sens accepte ce principe. Nous ne dramatisons en aucune façon la situation, mais l'analysons de manière réaliste: nous comprenons que cette étape doit prendre fin. Je suis convaincu que la sagesse et le pragmatisme du peuple américain prendront finalement le dessus.

Nous avons beaucoup de problèmes à résoudre en commun, ce qui répond non seulement aux intérêts de nos pays mais aussi à ceux de la communauté internationale. Notre coopération en Syrie - il y a certainement certains problèmes, car nous ne comprenons visiblement pas tout de la même manière - montre qu'il est possible de mettre les divergences de côté pour se focaliser sur les intérêts communs. Il existe beaucoup d'autres problèmes, notamment la non-prolifération des armes de destruction massive, les manifestations terroristes au Moyen-Orient et hors de la région etc., qui pourraient bénéficier d'un partenariat honnête et ouvert entre la Russie et les États-Unis. Je suis certain que tout le monde l'attend et serait soulagé de constater une telle coopération.

Le regard réfléchi des représentants indépendants de la communauté américaine de politologie est, sans aucun doute, très utile pour nous. C'est pourquoi nous apprécions grandement notre rencontre actuelle.     

***

Sergueï Lavrov (ajoute après l'allocution d'ouverture de Dimitri Simes): C'est pourquoi j'ai dit que j'étais ravi qu'il y ait d'autres gens intéressés à améliorer nos relations, outre le leader américain.

 

Documents supplémentaires

Photos

x
x
Outils supplémentaires de recherche