5 février 201810:51

Déclaration du Ministère russe des Affaires étrangères

161-05-02-2018

  • de-DE1 en-GB1 es-ES1 ru-RU1 fr-FR1

Conformément à l'Article II du Traité de réduction des armes stratégiques entre la Fédération de Russie et les États-Unis, au 5 février 2018 la Russie et les USA devaient atteindre le volume total d'armes offensives stratégiques suivant:

- 700 unités pour les missiles balistiques intercontinentaux déployés, les missiles mer-sol balistiques stratégiques (MSBS) déployés et les bombardiers lourds déployés;

- 1 550 unités pour les ogives sur les missiles balistiques intercontinentaux déployés, les ogives sur les MSBS déployés et les ogives nucléaires pour les bombardiers lourds déployés;

- 800 unités pour les vecteurs déployés et non déployés de missiles balistiques intercontinentaux, les vecteurs déployés et non déployés de MSBS, les bombardiers lourds déployés et non déployés;

La Fédération de Russie a entièrement rempli ses engagements en matière de réduction des armes stratégiques. Au 5 février 2018, notre potentiel total s'élevait à:

- 527 unités pour les missiles balistiques intercontinentaux déployés, les MSBS déployés et les bombardiers lourds déployés;

- 1 444 unités pour les ogives sur les missiles balistiques intercontinentaux déployés, les ogives sur les MSBS déployés et les ogives nucléaires pour les bombardiers lourds déployés;

- 779 unités pour les vecteurs déployés et non déployés de missiles balistiques intercontinentaux, les vecteurs déployés et non déployés de MSBS, les bombardiers lourds déployés et non déployés;

Une notification officielle confirmant ces chiffres sera transmise prochainement aux États-Unis.

La Fédération de Russie a pris note de la déclaration des États-Unis concernant leur mise à niveau de la quantité convenue d'armes stratégiques. Dans le même temps, nous remarquons que les USA ont atteint les chiffres établis par le Traité non seulement grâce à la réduction réelle des armements, mais également grâce au rééquipement d'une partie des vecteurs de MSBS Trident-II et des bombardiers lourds B-52H de manière à ce que la Russie ne puisse pas confirmer si ces armes stratégiques sont dans un état inapproprié pour l'usage de MSBS et de l'armement nucléaire de bombardiers lourds, tel que le prévoit le point 3 de la Section I  du Chapitre 3 du Protocole du Traité, ainsi que grâce à une requalification arbitraire de silos de lancement prévus pour la formation en "silos de formation" qui n'est pas prévue par le Traité.

La Fédération de Russie réaffirme son attachement au Traité de réduction des armes stratégiques. La Fédération de Russie appelle instamment les USA à poursuivre une recherche constructive de solutions mutuellement acceptables dans le règlement des problèmes liés au rééquipement et à l'exclusion de la prise en compte des armes stratégiques, ainsi que sur toutes les questions qui peuvent survenir dans le contexte de la mise en œuvre des termes du Traité de réduction des armes stratégiques.

 

x
x
Outils supplémentaires de recherche